Charleroi

Onze personnes, dont neuf actuellement détenues, comparaissaient ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Charleroi pour un trafic de stupéfiants. Le ministère public a requis des peines allant de 18 mois à 6 ans de prison.


La bande dealait de la cocaïne et de l'héroïne à Marchienne-au-Pont et Anderlues. 

Quatre prévenus, considérés comme les dirigeants, veillaient au bon déroulement des opérations. Certains faussaient leur identité, d'autres étaient cousins ou beaux-frères. 

"Ce trafic était organisé sous la forme d'un call-center. Les appels arrivaient sur un numéro de téléphone et les clients, ensuite, étaient redirigés vers les dealers", a expliqué le procureur du Roi. 

Un couple est également impliqué dans le deal. Il stockait la marchandise et vendait de façon occasionnelle. 

Vu la longueur de la liste des prévenus, les audiences ont été scindées. Mercredi matin, les prévenus et le procureur du Roi avaient la parole. Durant plus d'une heure, ce dernier a expliqué l'implication et le rôle de chacun des prévenus. 

Il a requis des peines allant de 18 mois à 6 ans d'emprisonnement.