MobilEsem offrira également un point de recharge pour les véhicules électriques aux communes affiliées

Le sud de l’Entre-Sambre-et-Meuse s’étend sur un vaste territoire, assez mal desservi par les transports en commun. L’ASBL MobilEsem a été créée en octobre 2012 en vue d’améliorer la mobilité dans l’arrondissement de Philippeville et la Botte du Hainaut.

Depuis, la structure n’a cessé de se développer. Sur les 12 communes de la zone, neuf sont désormais affiliées à la centrale de mobilité. On retrouve, côté hennuyer, Beaumont, Froidchapelle, Chimay et Momignies.

L’un des axes d’actions de MobilEsem concerne le vélo. La population est encouragée à utiliser ce moyen de transport pour ses petits trajets.

Des relais seront installés dans chaque commune. "Là, les habitants et les touristes pourront louer des vélos toute l’année. Le premier point sera installé aux Halles, à Philippeville, et sera géré par le syndicat d’initiative", indique Michel Meuter, chef de projet pour MobilEsem. "Nous sommes également en pourparlers avec les instances de Beaumont."

Et ce n’est pas tout : la centrale fait aussi la promotion du vélo électrique avec E-space branché. "Il s’agit d’un label développé il y a deux ans en France et qui vient d’être reconnu par la Commission européenne", précise le fondateur et gérant du label pour le Bénélux, Benoît Lambinet. "Parmi nos missions, nous informons les communes, les maisons du tourisme et les provinces des endroits où les utilisateurs peuvent recharger leur vélo, moto et véhicule électriques dans la région. Nous proposons également une carte interactive sur le net référençant tous ces points d’approvisionnement."

Grâce à ce partenariat avec E-space branché, les neuf communes affiliées à MobilEsem se verront offrir un premier point de recharge. "Elles seront, par la même occasion, affiliées pendant un an au label et seront ainsi référencées sur la carte", termine Michel Meuter.

Il reste beaucoup à faire en Belgique pour développer le réseau de véhicules électriques mais, d’après le gérant d’E-space branché, les choses commencent à bouger.