Charleroi Certains clubs contactent l’auditorat de travail pour être en ordre. D’autres, non…

Comme nous vous en parlions en mars dernier, l’auditeur du travail mène la chasse aux clubs dans l’illégalité. Des descentes avaient déjà eu lieu à l’Olympic Charleroi, au Stade brainois ou au Stade symphorien. Le prochain club dans le viseur était alors clairement l’UR La Louvière-Centre, qui venait d’être sacré champion et évoluera en D1 amateurs la saison prochaine.

En mars dernier, Charles-Éric Clesse, auditeur du travail du Hainaut, nous avait affirmé que tous les joueurs qui y évoluaient étaient déclarés comme bénévoles.

(...)