Le jeune homme de 26 ans a tout détruit au domicile de son ex-compagne à l’aide d’une batte de baseball. Le parquet veut qu’il soit encadré et suivi dans le cadre d’un sursis probatoire.

Aux premiers abords, Allan semble être doux comme un agneau qui ne s’emporte jamais violemment. Pourtant, le 16 décembre 2019, ce dernier a fait des dégâts au domicile de Maelle (prénom d’emprunt), sa compagne de l’époque. Vers 21h10, Allan a débarqué chez sa compagne pour réclamer 150 euros…

Cette dernière a refusé de lui donner l’argent, provoquant une réaction violente et incontrôlée d’Allan. Le jeune homme assène plusieurs gifles et un coup de tête à Maelle. La suite de la scène dépasse tout raisonnement : Allan s’équipe d’une batte de baseball et détruit tout le mobilier présent chez sa compagne. "Chaises, aquarium, sèche-linge, portes, vitres, etc.", confirme le parquet. La batte était fissurée sur toute la longueur, preuve de la violence de la scène et de l’acharnement d’Allan.

Condamné à deux ans de prison par défaut, Allan a formé opposition au jugement et espère obtenir, à la place, une suspension probatoire du prononcé. Pour le parquet, la peine de deux ans de prison doit rester au jugement, mais avec un sursis probatoire.

Jugement le 18 octobre.