Lundi dernier, au conseil communal, une bonne partie du début de la séance a été consacrée à Françoise Daspremont, l'échevine socialiste démissionnaire qui s'en va après 15 ans de services pour laisser sa place à la jeune Alicia Monard.

Un beau bouquet de fleurs a été offert par Paul Magnette et le collège pour l'occasion. Un autre par le directeur général, au nom de l'administration.

Le bourgmestre a pris la parole plus de 10 minutes pour remercier son échevine. Il est revenu sur sa carrière pour commencer : après un an à la RTBF, Françoise Daspremont est entrée à la Ville de Charleroi, au magazine communal. De là, elle est entrée au service protocole, où elle a gravi les échelons rapidement jusqu'à devenir cheffe.

En parallèle, elle s'est lancée en politique, avec le parti socialiste. D'abord élue en 2000, elle n'a pas siégé pour ne pas devoir renoncer à son emploi (le cumul entre sa position dans l'administration et un échevinat étant incompatibles). Mais en 2006, à sa réélection, elle a finalement décidé de quitter l'administration pour devenir échevine. Paul Magnette est revenu sur les valeurs et l'engagement de Françoise Daspremont, "qui est restée 15 ans au collège communal en ayant exercé presque toutes les compétences scabinales, à l'exception des voiries et de l'urbanisme." C'est elle aussi, la première femme pour une grande ville wallonne, qui a exercé le poste de bourgmestre faisant fonction durant le mandat de Ministre-Président de Paul Magnette.

Théâtre, musique, folklore, animaux et particulièrement les chats : Paul Magnette est revenu sur les passions de l'échevine, hors politique, un moment visiblement émouvant pour lui. "Du fond du coeur, merci", a-t-il dit pour conclure, alors que l'assemblée faisait de grands sourires.

Françoise Daspremont, après avoir reçu un bouquet de la part du collège et un autre de l'administration, a pris la parole rapidement pour remercier l'administration, Paul Magnette et le parti socialiste. "Je souhaite à ma jeune remplaçante une carrière aussi complète que la mienne."

À l'exception du MR, les différents groupes politiques ont ensuite pris la parole. "J'espère que beaucoup de gens s'engageront comme vous, je préférerais dans mon parti que le vôtre (rire), mais pour rendre service comme vous l'avez fait à tout un chacun", a noté pour le PTB Germain Mugemangango, qui a signalé ne pas être souvent d'accord avec le PS mais avoir noté la valeur de l'engagement politique carolo de Françoise Daspremont. À C+, on a noté l'attention de Françoise Daspremont pour les discriminations en tout genre et à l'inclusion. Même son de cloche à Défi, où Jean-Noël Gillard a dit que l'échevine représentait "le respect et la conformité aux valeurs pour la jeune génératio, notamment pour une société harmonieuse et respectueuse qui rassemble les gens au-delà des différences". Ecolo enfin a note que "tous les combats, mêmes les plus insignifiants, sont importants. C'était votre cheval de bataille à tous les niveaux, merci". Du côté PS, Françoise Daspremont représente "un ciment" : "le collège y perd une excellente échevine, le groupe PS y gagne une excellente conseillère communale."

De fait, Françoise Daspremont a siégé en tant que conseillère communale lundi, pour la première fois de sa vie. 

> Retrouvez ce moment dans la vidéo ci-jointe: de 2 min à 24 min environ.