Marie-Anne Gailly et Benjamin Debroux échangent leurs jetons de présence pour la monnaie locale.


Le 6 mai, le conseil communal de Charleroi votait à l’unanimité une motion de soutien à la monnaie locale Carol’Or, s’engage à devenir membre et à étudier les possibilités de créer un bureau de change. Marie-Anne Gailly (Ecolo), fraîchement arrivée en politique, a porté le texte. Elle a aussi avancé la possibilité que les jetons de présence des conseillers communaux soient versés directement en Carol’Or.

Si le MR Nicolas Tzanetatos avait soulevé l’impossibilité légale, d’après ses recherches, de payer autrement qu’en euros les conseillers, son groupe avait soutenu la motion également. Mais ça n’a pas empêché pour autant Marie-Anne Gailly, rejointe par son colistier Benjamin Debroux, de commencer à échanger leurs jetons de présence perçus à chaque conseil communal en Carol’Or.

Des Carol'Or © van Kasteel

Quand aux autres points abordés, le cabinet de l’échevin Xavier Desgain note : "nous sommes en train de travailler sur le dossier, au sein de l’administration, pour voir s’il est possible d’ouvrir un comptoir de change dans l’administration, ou dans une structure paracommunale comme la Maison du Tourisme. Où le faire, et dans quelle mesure on peut s’impliquer dans la monnaie. Mais en attendant, on se rencontre régulièrement avec l’échevinat du commerce et les créateurs du Carol’Or. La monnaie est neuve, mais elle fonctionne déjà super bien."


A lire > Qu'est-ce que le Carol'Or et pourquoi lancer une monnaie locale