Charleroi La zone de police de Charleroi et le procureur du Roi notent un "acte de courage".

Samedi, 4 heures de l’après-midi. Un individu entre dans la boutique d’une pompe à essence sur la chaussée de Bruxelles à Jumet. Il ressort quelques instants après une arme à feu braquée sur un client et lui réclame de l’argent en le menaçant.

Deux jeunes, Élisa et Nicolas, se trouvent non loin. Ils ont observé la scène après avoir remarqué que l’homme semblait armé. Et, alors que celui-ci baisse son arme pour prendre la fuite, Élisa lui saute dessus, lui fait un étranglement sanguin et le met au sol. Nicolas se charge de le désarmer de son arme de poing, qui était cachée au niveau de sa ceinture.

Pas de chance pour le braqueur : les jeunes sont en fait deux policiers du service Intervention de la zone de police de Charleroi. Pas en service, pas en uniforme, pas armés. Mais entraînés, et prêts à intervenir.

" Ils ont appelé des renforts, et quelques minutes à peine ont suffi à une équipe du GSA (Groupe spécialisé d’appui) pour arriver sur place et transférer l’individu pour le mettre à disposition du parquet ", explique le porte-parole de la zone de police de Charleroi. " Nous tenons particulièrement à mettre en avant le comportement exemplaire de ces deux policiers, qui comptent moins de deux ans de service, qui ont agi avec beaucoup de sang-froid. Ils ont parfaitement intégré le fait qu’il relève de la vocation, plus que du métier du fonctionnaire de police, spécialement formé et entraîné pour prendre des mesures adéquates, d’intervenir en tout temps et en toutes circonstances. "

L’acte de courage des deux policiers, l’inspectrice Élisa M. et l’inspecteur Nicolas N., a été souligné par la zone de police et le procureur du Roi. L’article 123 de la loi sur la police intégrée prévoit, en effet, que " les fonctionnaires de police contribuent en tout temps et en toutes circonstances à la protection des citoyens et à l’assistance que ces derniers sont en droit d’attendre ainsi que, lorsque les circonstances l’exigent, au respect de la loi et au maintien de l’ordre public. "