Ce mardi, la police judiciaire Locale de Charleroi a mené 20 perquisitions dans la région qui ont permis de démanteler deux réseaux de prostitution. Neuf personnes impliquées ont été arrêtées.


C’est un véritable réseau de prostitution qui a été démantelé par les autorités judiciaires carolo ce mardi, à Lodelinsart. À la base, l’enquête qui avait débuté en décembre 2018 se penchait sur un proxénète immobilier, propriétaire de l’immeuble situé à la rue du Moulin et perquisitionné par la police judiciaire locale de Charleroi. À la suite des perquisitions, la surprise fut totale puisque ce ne sont pas moins de deux réseaux de prostitution très organisés qui ont été découvert, confirme Vincent Fiasse, le procureur du Roi de Charleroi. Dans ces réseaux, il y avait bien sûr des prostituées mais également des standardistes, des chauffeurs ou des intendants pour ficeler au mieux l’organisation des rendez-vous et du business.

Des prostituées Brésiliennes

Vingt perquisitions dans plusieurs communes ont été menées dans ce dossier de traite des êtres humains. Seize à Lodelinsart et les quatre autres à Couillet, La Louvière, Monceau et Marchienne. Une trentaine de prostituées venues tout droit du Brésil ont été découvertes. Sept personnes ont été arrêtés ce mardi en matinée. Parmi celles-ci, les patronnes des réseaux, leurs enfants qui occupaient différentes fonctions au sein du réseau et des sous-patrons.

Deux personnes interceptées à Zaventem

Le propriétaire du bâtiment servant « d’Eros-center » et principal suspect dans l’enquête et un ami à lui ont été interpellés dans la soirée de mardi à l'aéroport de Zaventem, juste après avoir atterri d’Ukraine et plus précisément de Kiev. Au total, neuf personnes ont donc été arrêtées. Dans le second réseau, ce sont principalement des filles originaires de l’Europe de l’Est qui ont été découvertes. Le propriétaire de l’immeuble lodelinsartois, d’origine belge, louait des chambres aux patronnes qui en profitaient pour installer leurs employées. Vincent Fiasse, le procureur du Roi, se félicite de la réussite de cette enquête.