Condamné à une peine de prison par défaut, Devran à l’occasion de s’expliquer sur la scène qui a eu lieu le 13 août 2018 à Fleurus, au domicile de son ex-compagne Alicia (prénom d’emprunt). Ce jour-là, après une éprouvante journée de travail, Devran est rentré au domicile pour tomber sur sa compagne de l’époque et mère de ses deux enfants. "Elle était au téléphone et après j’ai vu des messages dans son GSM. Je me suis énervé sur elle", confie le jeune homme de 25 ans.

Alors, il a violemment frappé Alicia, avec notamment une latte de sommier. "Il y a eu des coups de poing, des coups de pied et des coups avec la latte de sommier", détaille la substitute Dutrifoy. Depuis lors, Alicia et Devran vivent séparément et s’entendent bien pour leurs deux enfants. Inconnu pour des faits de violence, Devran devrait s’en sortir avec une suspension probatoire du prononcé. Mesure de faveur sollicitée par Me Etienne Gras, avocat de Devran. Jugement le 8 novembre.