Devran est un homme qui aime bien tout contrôler. Il veut même gérer la vie et les relations de son ex-compagne, et ce bien que les deux parties soient séparées. Alors, quand elle reçoit un SMS un jour de 2018, Devran voit rouge et s’emporte violemment. Il frappe la mère de ses enfants d’un coup de tête, lui assène plusieurs coups de poing et de pied et utilise même une chaise pour frapper la pauvre femme…

Jugé par défaut à cause de son absence à l’audience, Devran ne semble pas prendre conscience de la gravité des faits et ne considère pas ses ennuis judiciaires comme une priorité. Le parquet lui avait même laissé une chance de ne pas comparaître devant le tribunal correctionnel en proposant une médiation pénale, mais Devran n’a jamais donné suite aux convocations. Une peine d’un an de prison ferme avait été requise contre Devran.

Ce lundi, le tribunal correctionnel a suivi le réquisitoire du parquet en condamnant Devran à un an de prison ferme.