Le calme est loin d'être revenu à Trazegnies à l'entame d'une nouvelle saison toute particulière. A la fin juillet, l'entente entre le président de Trazegnies Sports, Salvatore Farrugio et Jacques Lemaire (membre du club à l'époque également) n'était plus au beau fixe. La cause de ces désaccords étaient à chercher du côté de la gestion du club par un président jugé omnipotent.

Suite au désaccord, Jacques Lemaire avait fait ses valises pour emmener avec lui entraîneurs et jeunes au sein d'un nouveau club "Trazegnies Jeunesse". Se voir délester d'une partie de son staff et de ses affiliés n'a pas été la seule déconvenue. En effet, le convention qui liait la ville de Courcelles (propriétaire des infrastructures sportives) au club a été rompue en raison de non-respect de certains points ainsi que d'une gestion opaque des affaires du club.

Nouveau rebondissement à la relance de la saison 2020-2021. Cette fois le divorce ne fait plus aucun doute mais comme parfois, ce sont les enfants qui trinquent. C'est ce que pense en tout cas Jacques Lemaire, le responsable de Jeunesse Trazegnies. Alors qu'il a tout fait pour reconstruire un club avec des catégories d'âges le voilà sans une partie de ses joueurs car leur transfert n'est pas autorisé par Trazegnies Sport.

L'affaire n'en est pas restée là puisque c'est auprès du Comité Provincial que se sont tournés les parents. Après avoir statué, celui-ci a déclaré le non transfert légitime. "Nous avons reçu les dossiers des uns et des autres. Le dossier présenté par Trazegnies Sport est tout à fait recevable. Certes, le club déménage à quelques kilomètres mais cela reste raisonnable. Il a été aussi pris en compte le projet du club", explique Fabian Saussez, président du Comité Provincial du Hainaut.

Du côté des parents, on avance des raisons de déménagements, raisons entendues mais rejetées. "Les nouvelles installations de Trazegnies Sport restent dans la région. Même si nous avons statué en toute impartialité, il existe des moyens pour changer de club. Un jeune joueur peut démissionner d'un club avant le 30 avril par exemple. Pour les jeunes, il n'est pas question de financier sauf s'ils jouent en équipe première. Les choses peuvent aussi se régler quand toutes les parties se mettent autour de la table. Il existe aussi la possibilité de faire un recours au plus tard ce 10 septembre."

Suite à la décision du Comité Provincial, il a été question de soupçons de copinage entre Fabian Saussez et Salvatore Farrugio ce que dément vivement le responsable du foot hennuyé.

Quant à Jacques Lemaire, il ne perd pas espoir de trouver une solution humaine et rapide pour le bien-être des jeunes et de leur famille.