Le tribunal a estimé la prévention établie et a condamné Robert C. à cinq ans de prison ferme.

Robert C., un Carolo bien connu de la Justice, a été condamné à cinq ans de prison jeudi par le tribunal correctionnel de Charleroi. En avril dernier, deux malfrats avaient braqué le club de tennis de Jumet (Charleroi) et emporté la recette du souper de fin de saison. Le suspect niait les faits mais son ADN a été relevé dans une cagoule trouvée non loin des faits. En avril 2014, deux malfrats cagoulés, munis d'une batte de base-ball et d'une arme de poing, ont fait irruption dans la buvette du Tennis Club de Jumet qui, ce soir-là, organisait son souper de fin de saison. La gérante, sa sœur, ses deux filles et quatre clients étaient encore présents et ont été sommés de se coucher au sol. Les malfrats n'ont pas hésité à les menacer de mort et à les frapper. Ils ont ensuite dérobé la recette du jour, soit un montant de 2.000 euros.

L'enquête avait permis la découverte d'une douille et d'une cagoule à proximité des lieux. Cette nuit-là, des riverains avaient justement entendu une dispute entre deux individus à bord d'une voiture stationnée juste à l'emplacement des objets retrouvés. L'un des suspects avait d'ailleurs crié à son complice: "donne-moi ton flingue, espèce de gitan".

L'analyse ADN des cheveux retrouvés dans la cagoule a permis l'identification de Robert C., un Carolo connu de la Justice. Ce dernier a nié les faits, expliquant avoir prêté ladite cagoule à une connaissance. Une arme ressemblant à celle utilisée par les auteurs a toutefois été retrouvée chez lui et la gérante du TC Jumet a formellement reconnu sa voix et son regard.