La chambre du conseil de Charleroi a confirmé, lundi, pour un mois supplémentaire, le mandat d'arrêt pour assassinat et tentative d'assassinat délivré à Julie L., la mère des deux enfants découverts morts le 30 juin dernier à Hantes-Wihéries (Erquelinnes, province de Hainaut), a indiqué le parquet de Charleroi. Les faits, qualifiés de double infanticide, avaient été commis le 30 juin dernier dans la maison familiale, située dans la rue du Jeu de Balle. L'inculpée, âgée de 37 ans, avait été placée sous mandat d'arrêt après avoir été entendue plusieurs heures par une juge d'instruction.

Julie L., qui n'avait pas comparu lors de sa première comparution vu son état de santé, a refusé de comparaître lundi matin à Charleroi, a précisé Me Yasmin Cigna, son avocate. Elle est soupçonnée d'avoir tué deux de ses enfants, âgés de 7 ans et 22 mois, et d'avoir essayé de tuer son aîné de 9 ans avant de tenter de mettre fin à ses jours. Ce dernier a été blessé par arme blanche au niveau du cou.

Le père de famille a découvert la scène en rentrant à son domicile après sa journée de travail. Lors de son audition par la juge d'instruction, l'inculpée aurait évoqué un enfant décédé à la suite d'une interruption de grossesse pour raisons médicales. Elle aurait expliqué avoir voulu mettre fin à ses jours "sans pour autant abandonner ses enfants".

L'avocate de la mère de famille a indiqué n'avoir effectué aucune demande particulière lors de l'audience. "Ce qui n'aurait pas été convenable et décent vu les faits reprochés à ma cliente. L'instruction suit son cours."