Appel aux vocations et aux candidats pour une formation à la MPA, qui formera de nouveaux écrivains publics en 154 heures.

En devenant écrivain public, Mohamed Messaoui s’est lui-même condamné à… aller en prison. Le coordinateur du réseau d'écrivains bénévoles de la régionale carolo de Présence et Actions Culturelles (PAC) se rend en effet régulièrement à Jamioulx pour y aider des détenus à écrire ou à lire des courriers. 

Sa vocation et son métier, c’est ça : tenir la plume de celles et ceux qui lui en font la demande. Lettres à l'administration, à la banque, au propriétaire, à l'employeur voire à la famille, l’écrivain public travaille dans le respect absolu d’une charte déontologique qui prône les valeurs fondamentales de l’éducation permanente et garantit la confidentialité.

Si l'activité est reconnue en France, elle ne l’est toujours pas en Belgique. "Un choix délibéré de notre profession qui veut continuer à travailler librement, sans contraintes." 

Au sein du réseau PAC qui compte une quarantaine de membres actifs à Charleroi, les missions sont gratuites. L’usager n’a rien à payer pour le service rendu. 

"Il est de plus en plus fréquent que des communes ou associations affectent du personnel à ces tâches. Chez Présence et Action Culturelles, nous octroyons un défraiement qui couvre les déplacements et dépenses occasionnées par les missions. Un défraiement dans lequel interviennent certains de nos partenaires." 

Le métier a un caractère d’utilité publique. Une formation est organisée à la Maison Pour Association de Charleroi du 4 mars au 11 juin, c’est un cycle d’une durée de 154 heures, à raison de deux à trois jours de cours par semaine. Une séance de présentation est programmée à la MPA le mardi 18 février en matinée, de 9h30 à 12h30. Tous les candidats sont les bienvenus : la formation est gratuite pour les membres de PAC, ainsi que pour celles et ceux qui s’inscrivent dans le cadre du fonds social du secteur socioculturel et sportif (fonds 4S). 

Une sélection s’opèrera sur base de la motivation des candidats. Les prérequis à la participation sont : maîtrise de la lecture et de l’écriture, écoute, sociabilité, esprit d’analyse et de synthèse, intérêt pour les projets collectifs.