Charleroi Soirée de mobilisation et de fête au Rockerill pour amorcer la campagne.

Mobilisation toute à la CSC : à Charleroi, le Rockerill a pris des couleurs vertes pour l’accueil de la soirée de pré-lancement de la campagne des élections sociales de mai prochain.

Pré-lancement car le coup d’envoi officiel du scrutin ne sera donné que le vendredi 13 décembre, où la fédération de Charleroi "Entre Sambre et Meuse" remet le couvert avec davantage de monde encore. Dans l’immédiat, quelque 300 délégués ont été invités à venir faire la fête en compagnie de leurs proches. L’ensemble des centrales étaient aux côtés de l’interprofessionnelle pour cet événement. "Dans la fédération, nous totalisons un peu plus de 2 300 mandats", explique Tony Marzolla aux commandes de la machine électorale. Un véritable paquebot : tout est en effet codifié et minutieusement figé dans un rétroplanning.

C’est la date des élections au sein de chaque entreprise qui sert de référence, elle est choisie par l’employeur. Dès sa fixation, un calendrier est établi : le moindre oubli ou retard expose à des recours, avec risques d’invalidation. "Sur les mille représentants désignés dans les conseils d’entreprise (CE) et comités de prévention et de protection du travail (CPPT), nous recevons les principaux délégués", poursuit Tony. Objectif : les remercier pour leur travail.

S’ils sont en moyenne près de 85 % à se représenter à leur propre succession, il faut assurer la relève, ce qui passe par le recrutement de nouveaux candidats. "Avec une attention particulière à la présence de femmes et de jeunes", insiste le secrétaire fédéral Fabrice Eeklaer. Dans la zone, une centaine d’entreprises comptent plus de 100 travailleurs, et 300 autres une cinquantaine. Elles sont concernées par les élections. Celles-ci s’étaleront sur treize jours, du 11 au 24 mai, si bien que tout sera lancé au plus tard fin décembre, à J -5 mois.

Motivation des troupes, communication des consignes de campagne, information juridique et sociale, la secrétaire nationale Marie-Hélène Ska, le président Mauro Celauro, le secrétaire fédéral et Tony Marzolla se sont succédé à la tribune pour galvaniser leurs invités, avec l’humoriste Fanny Ruwet. Place ensuite à la fête dans une ambiance détendue.