À première vue, Françoise ne semble pas être en mesure de faire le moindre mal. Plutôt coquette, Françoise correspond davantage à l’image de la parfaite filleule. Pourtant, la sexagénaire comparaît, ce lundi, devant la 11e chambre du tribunal correctionnel de Charleroi. Elle est suspectée d’avoir détourné 32.765 euros à sa marraine entre 2017 et 2019.

"On avait une relation fusionnelle, elle et moi. Tout ce qu’elle avait était pour moi, c’était clair " précise Françoise. Pourtant, Alice, décédée entre temps, n’a laissé aucun testament et aucun écrit prouvant la véracité des propos de Françoise. Durant cette période, Alice se trouve au home. Elle charge donc sa filleule de s’occuper de son patrimoine et de ses dépenses.

Françoise, elle, considère sa marraine comme une « seconde maman » et connaît une période mouvementée semée de décès et de difficultés personnelles. Alors, quand elle a en sa possession la carte bancaire de sa marraine, elle y voit une solution facile de sortir de son quotidien compliqué.

Elle n’a plus payé le home

Pour la substitute Vanhollebeke, il est clair que Françoise a profité de la situation et des finances de sa marraine, alors qu’elle a des comptes bien approvisionnés. La sexagénaire a usé de la carte bancaire de sa marraine lors de vacances à l’étranger et n’a même pas eu la décence de payer le home de sa marraine pendant plusieurs mois. « Ce n’était pas pour acheter des petits biscuits. Il n’y a aucun élément objectif qui démontre que la marraine était d’accord pour tout vider. » Une peine de 6 mois de prison, avec un sursis pour faire réfléchir Françoise sur la gravité des faits, est requise. Le parquet admet quand même que Françoise n’est pas le profil qu’il faut absolument envoyer en prison. Jugement pour le 21 décembre prochain.