Carine C., 49 ans, était poursuivie pour un détournement sur une pensionnaire d’un home à Morlanwelz. Plus de 20000 € avait disparu du compte épargne de Josiane.


Entre 2008 et 2011, l'animatrice au sein du home était chargée d’aller faire les courses de Josiane qui ne savait plus se déplacer. Elle avait également mandaté Carine afin qu'elle s'occupe de ses transactions bancaires. Au fil du temps, la personne âgée s'était rendu compte que son compte épargne était quasiment vide, alors qu’au départ, il affichait plus de vingt mille euros ! La prévenue reconnaissait avoir détourné 380 €, déjà remboursé à la victime.

Un préjudice indéterminé

Le substitut François Bury souhaitait voir la prévenue condamnée. Mais le ministère public n'était pas en mesure de déterminer le montant exact qui avait été détourné. « La victime ne sait pas trop dire la somme qui lui aurait été détournée. Mais la prévenue avoue s'être servie sur son compte pour un montant largement inférieur ». Une peine de minimum deux ans d'emprisonnement avait été requise, sans s'opposer à un sursis probatoire.

Une personne qui aime aider

La défense avait dressé le portrait d'une personne qui aime rendre service aux pensionnaires du home et qui faisait preuve d’honnêteté : « Elle travaille depuis plusieurs années dans le social. Elle aime aider cette dame et elle lui rend de nombreux services. Elle souhaite tourner la page pour des faits qui remontent à 2011 ». Ce vendredi, le tribunal a infligé à Carine C. une peine d'un an de prison avec une amende de 550 €. Mais la prévenue bénéficie d'un sursis simple de 3 ans.