Charleroi Younes Z. et Leïla E.M. estiment n’avoir nullement prémédité l’agression.

Leïla E.M. et Younes Z. sont des jeunes mariés et vivent ensemble. Le couple a connu une séparation en décembre 2016 après que Leïla a trouvé des SMS échangés entre Nadia et son mari. La jeune femme était alors partie vivre chez sa sœur. Le 16 décembre, Nadia, la maîtresse, se retrouve dans le hall d’entrée de l’immeuble où vit la sœur de Leïla, l’épouse. Vu le contexte, Leïla perd ses moyens et voit rouge en frappant à plusieurs reprises la victime, qui trouvera refuge dans un snack à Gilly.

Les prévenus nient la préméditation et évoquent un simple hasard pour justifier la présence de la jeune victime dans le hall d’entrée de l’immeuble. Mais cette dernière signale que Younes est venu la chercher à son domicile pour la déposer dans un véritable guet-apens. Les tourtereaux contestent le harcèlement dont a été victime Nadia.

Le ministère public a requis minimum 15 mois de prison à l’encontre des prévenus, en requérant un sursis probatoire pour Leïla. Younes plaide l’acquittement et sa femme le sursis probatoire.

Jugement, le 8 octobre.