Pénétrer dans Châtelet le matin ou en sortir le soir relève actuellement du miracle. En effet, depuis plusieurs jours il faut prendre son mal en patience pour faire le tour du périphérique. En cause, les travaux de la rue du Calvaire. Cette voie d'accès permet, en temps de normal, de rejoindre le centre-ville via la Place de l'Hôtel de Ville. Cet accès étant bloqué, il n'y a que la solution de poursuivre sur le ring et de rentrer dans le centre via la Place Jean Guyot.

Face à cette situation, le Chef de Zone, le Commissaire Borza, ne peut cacher son impuissance. "On ne va pas nier qu'on vit une période très compliquée en termes de mobilité et d'accessibilité de Châtelet et des environs. Nous sommes devant un cas très particulier où tout est concomitant. Nous avons actuellement 2 gros chantiers qui viennent impacter la mobilité. Il y a premièrement, le chantier de la ville prévu de longue date et débuté au mois de juin. Il est situé à la rue du Calvaire et est prévu pour être de longue durée. Un autre chantier du SPW (Région Wallonne) est également à signaler. Celui-ci se trouve au niveau de la sortie du R3."

Suite à ces 2 chantiers, il y a une répercussion de tout le trafic sur le petit ring de Châtelet. La rentrée scolaire n'est évidemment pas là pour aider.

Suite à tous ces problèmes de mobilités, le Chef de Zone s'est entretenu avec le responsable du chantier du SPW afin de trouver une solution et par-là aider à décongestionner le trafic. "Le responsable nous assurer que le chantier se déroulerait dans un laps de temps plus court. Il est prévu de rouvrir la sortie de Châtelet. Ils vont travailler en demi chaussée. Cela permettra de sortir de Châtelet via le R3. On estime à un millier de voitures qui vont pouvoir s'évacuer par cet axe là."

Si tous les axes restent malgré tout encombrés, Philippe Borza, signale que l'accès venant de Gilly (N90) est moins fréquenté.

A Châtelineau, il y a également des travaux mais ceux-ci restent limités et la circulation y est possible.