Le 17 septembre 2018, ce dernier, particulièrement chaud, a envoyé plusieurs SMS menaçants l’intégrité physique de Pino. « Je vais te mettre une balle dans la tête, tu vas crever », accompagné de plusieurs noms d’oiseaux.

Le même jour, devant le domicile de Pino à Wanfercée-Baulet, Emmanuel a brisé au marteau l’une des vitres de la Golf de Pino, sans oublier de lui proférer des menaces.

Une peine de 6 mois de prison ferme avait été requise contre Emmanuel. Ce dernier a bel et bien été condamné à la peine requise, mais échappe à la prison ferme. Sur papier, Emmanuel devra verser un dédommagement de 557 euros à Pino. « Je suis sûr qu’il ne paiera jamais », soupire Pino.