Les riverains de la rue du Beau Moulin à Châtelet ont assisté, durant la nuit, à un important dispositif des secours et de la police locale. Une personne s’est retranchée sur le toit du siège social de son employeur. "Cette personne avait apparemment un différend avec son employeur au niveau d’indemnités ou d’un complément salarial. En guise de protestation, il est donc monté sur le toit d’un bâtiment", confirme Philippe Borza, chef de corps de la zone de police Aiseau-Presles/Châtelet/Farciennes.

Les pompiers et plusieurs équipes de la zone de police de Châtelet se sont rendus sur place pour tenter de raisonner l’individu, qui est descendu une première fois du toit. "Il a été examiné par les secours avant de quitter les lieux." Mais la police locale a, de nouveau, été requise un peu plus tard au même endroit. L’individu était remonté sur le toit. "La situation était plus délicate à ce moment-là puisque la personne se trouvait sur des parties de toiture dangereuses et difficiles d’accès. Le danger était important pour elle mais aussi pour les secours ou nos hommes."

Les équipes présentes sur place décident donc de faire appel à l’unité spéciale de la police fédérale et a un négociateur pour ramener à la raison l’individu qui menaçait de se jeter. Les nombreuses discussions et négociations ont permis de la raisonner. "Ils ont réussi à le convaincre de descendre et peu avant 6h du matin, il a été interpellé et privé de liberté sur le plan administratif", signale le chef de corps.

Des analyses médicales sont prévues afin de déterminer si l’individu doit être mis en observation.