De l’aveu de tous (avocats, magistrats, etc.), c’est une page importante et ô combien symbolique qui va être tournée ce mercredi 30 juin, lorsque Christian, 77 ans, rangera définitivement son chariot à dossiers et sa mallette pour quitter son poste d’huissier d’audience.

Oui, vous ne rêvez pas, mais c’est bel et bien l’âge exact de cet homme, au caractère bien trempé, mais tellement gentil et bienveillant avec tous ceux qui arpentent les nombreux couloirs du palais de justice de Charleroi. Vu le nombre de pas parcourus par Christian, avec une énergie débordante, c'est difficile à croire! Et pourtant…

Mais dès le 30 juin, il faudra s’habituer à ne plus entendre les phrases prononcées par l’huissier d’audience. "Votre GSM doit être éteint, coupé !", "Vous cherchez quoi, monsieur ? Attendez, je vais vous montrer", "Je ne sais encore rien. Je n’ai encore vu personne", dit-il en rigolant.

Depuis juin 2001, Christian occupait ce poste d’huissier d’audience, comptabilisant plusieurs centaines d’audiences à son actif. Avant ça, ce dernier a travaillé dans la sidérurgie et le monde carcéral. Vingt années plus tard, la page sera définitivement tournée et il faudra s’habituer à ne croiser que trop peu notre Christian.

C’est d’ailleurs lui qui fut le premier à m’accueillir pour mon premier jour de boulot au tribunal correctionnel de Charleroi. C’est donc avec émotion que j’écris ces lignes pour te souhaiter un bon repos et pour te remercier de tout ce que tu as pu faire durant ces nombreuses années au service de la justice. Bon vent, Christian, et prend bien soin de toi et de ton épouse…