L’homme originaire d’Albanie a été chargé de surveiller et d’arroser une plantation de plus de 700 plants dans une maison à Marchienne-au-Pont en échange de 3000 euros. Mais la police a détecté une forte odeur suspecte…

Le 16 janvier dernier, la police locale patrouille dans un quartier de Marchienne-au-Pont. Rien à signaler, sauf lorsque les policiers détectent une forte odeur de cannabis. Et les voisins pointent du doigt une habitation qui dégage depuis un moment une odeur suspecte…

Ni une, ni deux, les policiers investissent la maison en flagrant délit et mettent la main sur une importante culture de cannabis : 726 plants, et Ferhat, planqué dans le grenier. Très rapidement, ce dernier confirme avoir été "embauché comme jardinier" pour un mois. En échange de 3000 euros, il devait se charger de surveiller et d’arroser la culture…

Pour le parquet, Ferhat s’est non seulement occupé de la culture, mais a agi pour une association et a volé de l’électricité. La substitute Pied requiert une peine de 18 mois de prison et un mois supplémentaire pour le séjour illégal. Cette dernière souhaite également confisquer plus de 53.000 euros.

Me Turk, à la défense, plaide un sursis simple pour son client, inconnu jusqu’à présent de la justice et qui a déjà purgé six mois de détention préventive. Jugement le 22 juillet.