La marche de Jamioulx n’est pas reconnue comme une marche folklorique à cause du costume de marcheur.

C’est la 8e année que les marcheurs déambulent fièrement dans les rues du village de Jamioulx en l’honneur de la Saint-André.

Et pourtant… "Nous ne sommes pas considérés comme une marche folklorique parce que nous n’avons pas de costume de Premier ou Second Empire", explique Jean-Marie Berny, le président de la marche. En effet, Jamioulx marche en tenue de sarrau : un pantalon blanc et un pull bleu. "C’est la tenue que portaient les pèlerins à l’époque."

Si les marcheurs de la Saint-André doivent marcher en sarrau, c’est parce qu’aucun louangeur de la région ne veut fournir les costumes à cette date-là. Il y aurait trop de marches à cette période et il serait impossible pour eux de nettoyer les costumes à temps. "Ils ont demandé pour que l’on change de date, fin septembre. Mais la ducasse se déroule avant le congé du 15 août depuis 20 ans, on n’allait pas tout changer pour eux."

L’Association des marches folkloriques ne peut alors reconnaître Jamioulx comme une marche folklorique. Cependant, elle est tout de même inscrite dans le calendrier des marches. "Nous sommes fiers de marcher en sarrau, car c’est le tout premier costume de marcheurs."

Chaque année , ils améliorent les costumes en fabriquant des petits détails qui ont leur importance. Cette année, c’était des chapeaux pour les sapeurs. Les années précédentes, ils avaient réalisé les guêtres pour les artilleurs et les tromblons.

Il y a 8 ans, Jamioulx était le seul village d’Ham-sur-Heure à ne pas avoir de marche, Jean Marie Berny et quelques amis ont alors décidé de se lancer dans cette aventure pour faire revivre cet événement. "Il faut beaucoup d’énergie, un comité fort et de la motivation pour relancer une marche. Chez nous, on est très soudés. Nous étions heureux de dire qu’il y avait une marche à Jamioulx. Aujourd’hui, nous sommes 150 marcheurs, c’est une fierté de marcher dans notre village et même si c’est en sarrau."