Le chantier de rénovation de la petite ceinture de Charleroi, le R9, fait partie de ceux qui ont été mis à l’arrêt suite à la crise sanitaire. 

Puisqu’on en est à la phase de remise en peinture, les travaux ne sont pas considérés comme essentiels, et sont donc à l’arrêt. Comme quasiment tous les chantiers à Charleroi.

La Sofico confirme qu’il faudra s’attendre à un retard supplémentaire, mais que ce retard dépendra notamment de la durée du confinement décrété par le Conseil national de sécurité. 

On rappelle que ce chantier, commencé en septembre 2014, devait courir 1 098 jours ouvrables. Mais depuis le printemps 2018, quand le chantier aurait dû être terminé, les retards ne font que s’accumuler. Pour atteindre quasi le double du temps prévu à ce jour, soit six ans au lieu de trois.