À Pont-à-Celles, PS et MR affûtent leurs armes pour la majorité à venir.


La vie suit son cours tranquillement à Pont-à-Celles : la majorité PS-MR semble bien porter ses fruits, et malgré quelques routes un peu à l’abandon, de (très) nombreux projets ont été menés à bien.

Mais les cartes pourraient bien être rebattues pour ces élections : le socialiste Christian Dupont, ex-ministre à de multiples reprises, poids lourd du socialisme dans la région et bourgmestre depuis belle lurette, commence à s’effacer. Il a notamment laissé sa place de tête de liste à Pascal Tavier, aujourd’hui président du CPAS, alors qu’on nous signale des tensions internes au sein des sections locales.

Pendant ce temps, le MR sera à nouveau mené par Philippe Knaepen, gros poids lourd également, mais du côté des libéraux cette fois : depuis des années, il s’en faut de peu pour qu’ils ne montent en majorité absolue. Et même s’ils ont perdu des plumes avec le départ de Luc Vancompernolle, le bien-aimé agriculteur et échevin depuis six ans, le combat s’annonce rude.

On peut aussi citer Ecolo et le CDH, qui même s’ils n’ont pas crevé les plafonds jusqu’ici, restent des forces politiques sur lesquelles compter.