Erol et Nuray se marient en 1992. Le couple semble vivre dans le bonheur durant 23 ans avant de se déchirer et de divorcer en 2015. Depuis la fin du mariage, Erol et Nuray ne parviennent plus à communiquer dans le calme. Quand Erol essaye d’avoir une conversation avec son ex-épouse au sujet des trois enfants, il se heurte à un mur.

Le 2 juin 2018, au domicile de Nuray à Aiseau-Presles, la police est requise à 18h20. Quelques minutes avant, Nuray a été victime de nombreux coups au sternum et au thorax par son ex-époux, venu déposer sa petite fille de 5 ans. Les enfants du couple, témoins de la scène, sont intervenus pour mettre fin au comportement impardonnable et violent de leur père.

Erol est en aveux des faits et exprime ses regrets. Il admet ne pas avoir supporté de se retrouver face à une porte fermée alors qu’il voulait discuter des prochaines vacances et des enfants. Selon Nuray et Me Depauw, son avocate, cette scène est le bouquet final d’une relation de 23 ans émaillée par de nombreuses scènes de violence. « Elle a été une femme battue durant la relation, subissant des violences physiques et verbales. Elle a fui le domicile tant elle avait peur de son ex-mari. »

Sans antécédent judiciaire, Erol est encore en mesure de bénéficier de toutes les mesures de faveur. La substitute Dutrifoy requiert un an de prison avec un sursis probatoire, conseillant fortement à Erol de suivre une formation en gestion de la violence. Jugement pour le vendredi 23 octobre.