Charleroi La société EE Erquelinnes a rencontré les citoyens afin de présenter l’avant-projet éolien.

Les projets éoliens poussent dans la région. Si à Thuin, les habitants refusent catégoriquement les éoliennes sur leur territoire, à quelques kilomètres de là d’autres projets risquent de voir le jour.

La société EE Erquelinnes a présenté son avant-projet d’implantation de cinq éoliennes sur la commune d’Erquelinnes aux riverains concernés. L’avant-projet concerne donc cinq éoliennes de 180 mètres avec un diamètre de rotor entre 110 et 136 m, installées entre les villages de Grand-Reng et d’Erquelinnes. "Aujourd’hui, la sortie du nucléaire prévue pour 2025 et la transition énergétique devant permettre une réduction des émissions de gaz à effet de serre sont au cœur de tous les débats", explique la société EE Erquelinnes. Les objectifs belges sont d’atteindre 20,9 % d’énergies renouvelables d’ici 2020. L’énergie éolienne représente un investissement sûr.

La région d’Erquelinnes est idéale pour implanter les éoliennes, elle possède un haut potentiel venteux et bénéficie d’un espace le long de la national 54. La puissance d’une éolienne est entre 3 MW et 4 MW pour une puissance maximale de 25 MW. La production annuelle des cinq machines équivaut à la consommation électrique de 17 000 ménages, c’est-à-dire plus de la totalité de la population de la commune.

L’idée de la réunion est de présenter le projet aux riverains, les rassurer, et surtout répondre à leurs questions. Les suggestions proposées par les citoyens seront prises en compte par le bureau d’études. Pour l’instant, le projet n’est qu’au commencement. À la suite de la réunion d’information au sujet de cet avant-projet, le bureau d’études prendra en compte les remarques, et une étude des incidences sera lancée. Par après, une demande de permis sera lancée par la société, l’enquête publique sera ouverte et une décision sera finalement prise. Un recours peut également être demandé. Les citoyens peuvent envoyer leurs remarques, questions ou suggestions jusqu’au 8 mars.

Si le projet passe toutes les étapes, il pourra débuter la construction en 2021.