Le 5 janvier dernier, Mohamed a été pris en charge par un individu au volant de sa Fiat Doblo. "Le conducteur était bien connu de la police pour stupéfiants. Il n'est pas rare de voir un dealer pris en charge par un consommateur pour effectuer une transaction ou pour se faire conduire un peu partout", précisait la substitute Coduys. À plusieurs reprises, Mohamed est descendu de la voiture à divers endroits de Charleroi.

La police, suspectant un agissement suspect, a donc suivi la Fiat Doblo. À la vue des policiers, Mohamed a tenté de prendre la fuite à travers un cimetière, en vain. 17 boulettes d'héroïne ont été découvertes sur le prévenu, ainsi que 10 boulettes de cocaïne et deux GSM.

Une perquisition menée en flagrant délit au domicile de Mohamed a permis la saisie de 314,7g d'héroïne et de cocaïne, d'une balance et de sacs en plastique pour confectionner des boulettes. Pour le parquet, nul doute que Mohamed vendait la marchandise. Détail confirmé par le conducteur de la Fiat Doblo et par des témoins, qui ont reconnu le dealer sur un panel photo.

En état de récidive spéciale et légale avec un jugement en septembre 2019 pour la détention de 68 boulettes d'héroïne, Mohamed risquait une condamnation à 37 mois de prison. Finalement, il écope d'un mois de prison en moins.