C'est une avancée majeure en matière de connexion numérique que s'apprêtent à vivre les farciennois et les fleurusien.

Cette évolution, en Wallonie, Proximus souhaite l’implémenter. L’opérateur déploie la fibre lui-même dans les grands centres urbains où le coût de déploiement faible lui permet d’avancer vite et seul. Pour les zones moins peuplées ou les villes de plus petite taille, Proximus a créé l’été dernier Unifiber avec la société hollandaise Eurofiber, spécialisée dans le déploiement de la fibre.

Leur objectif est de connecter dans un futur proche 500.000 foyers wallons grâce à un investissement de 800 millions euros. 25 villes et communes seront concernées en priorité par ces installations. Et bonne nouvelle pour les citoyens de deux communes de notre région : Fleurus et Farciennes ont décidé de s’engager dans l’internet du futur. "C’est clairement une plus-value pour nos communes pour leur attractivité économique » soulignent de concert les Bourgmestres de Farciennes, Hugues Bayet et de Fleurus, Loic D’Haeyer. « C’est également un argument positif pour nos administrés."

Concrètement, il faudra compter entre 24 et 36 mois de délai pour que l’installation soit opérationnelle.

Pour la commune farciennoise, Unifiber prévoit de couvrir 100% du territoire soit plus de 5000 foyers.

« L’arrivée de Google à l’Ecopole est une formidable opportunité pour développer les activités numériques économiques » explique Hugues Bayet. "Il y a des opportunités en matière de digitalisation du territoire communal, nous ne pouvions dès lors pas manquer l’occasion qui se présente avec la fibre optique."

Au niveau de Fleurus et de son caractère plus rural de certaines zones, la couverture sera quant à elle de 85% du territoire soit près de 8.500 ménages. "L’outil digital doit nous permettre d’améliorer les services publics et de développer nos entreprises et nos commerces ; cela passe nécessairement par de l’innovation et des investissements." souligne Loic D’Haeyer.