C'est un cadeau de Saint-Nicolas de taille qu'ont reçu les autorités communales de Farciennes et de Châtelet. Cadeau qui ne manquera pas de faire plaisir non seulement aux enfants de la région mais aussi aux sportifs et clubs de natation locaux.

Le permis unique nécessaire au commencement des travaux a été délivré par les fonctionnaires délégués et techniques de la Région Wallonne. Il n'aura pas fallu attendre un seul jour afin que l'entreprise chargée des travaux ne se mette à l’œuvre.

Fermée depuis 2014, la région perdait une piscine de plus. Ce manque a été définitivement comblé en février dernier quand le Ministre des Infrastructures sportives, Jean-Luc Crucke a signifié officiellement la promesse ferme de subside de 3.878.819,01 euros pour transformer l’ancienne piscine farciennoise.

© D.R.

Ce projet pourra être concrétisé grâce à la collaboration de la commune de Farciennes et de la ville de Châtelet ceci afin de soulager les finances farciennoises. Au départ du projet, il était également prévu qu'Aiseau-Presles soit partie prenante mais celle-ci a fait volte-face depuis. Même si les deux communes restantes devaient mettre la main à la poche, elles ont pu compter sur le Plan Piscine wallon afin de financer une partie du coût des travaux. C’est ainsi qu’en juillet 2020, l’intercommunale Sambr’Aqua désignait le groupement AUPA/DVV/BEMAT/DUCHENE/EQUALIA au terme de la procédure de marché public pour un montant de 7.689.242,94 euros HTVA afin de rénover le bassin existant et de construire une nouvelle aile.

Dans la toute nouvelle piscine on trouvera un bassin classique d’apprentissage, un espace ludique et de détente comme sur le modèle du Point d’Eau à La Louvière. "Afin de prendre tous les engagements nécessaires avant de lancer les travaux, nous avions réalisé une étude de faisabilité par des professionnels du secteur pour qu’ils nous disent ce qu’il fallait faire dans le cadre de la rénovation" détaille le bourgmestre farciennois, Hugues Bayet. "Comme il n’existe pas de structure mixte de ce type dans la région de Charleroi, les conclusions étaient arrivées à la création d’un vrai centre aquatique géré par un partenaire privé."

L’objectif du projet est de maximiser l’utilisation de la future infrastructure afin de préserver les deniers communaux. "Nous avons garanti dans le contrat un prix fixe et abordable pour les enfants farciennois et chatelettains," explique  l’Echevin des Finances et Président de l’intercommunale Sambr’Aqua, Michel Mathy. "A charge pour le partenaire privé de rentabiliser son investissement sur les espaces ludiques, horeca, etc."
Même si des retards ont été pris lors des différentes étapes du projet, l'inauguration est prévue au printemps 2024.