Dans le quartier du hall sportif, le chantier de revitalisation des rues touche à sa fin.

Il y a deux ans, la commune de Farciennes se lançait dans un chantier de taille : la revitalisation des voiries bordant, entre autres, le hall des sports et l’institut d’enseignement technique. Le tout en débloquant plus d’un million d’euros pour l’important chantier.

Quelques coups de pioches plus tard, les rues farciennoises reprennent, petit à petit, du poil de la bête.

"Il s’agit de travaux attendus tant par les riverains, que les différents acteurs locaux", relate Julien Fanuel, chef de cabinet du bourgmestre Hugues Bayet (PS).

Effectivement, depuis l’entame des travaux, nombreux sont les citoyens à se réjouir. Dans les prochains jours, la commune entamera l’avant-dernière phase du chantier.

"Celui-ci se tiendra, désormais, au niveau de la rue du Puits communal", poursuit-il. "Précédemment, ce sont les rues Ste-Anne et Destrée qui ont été rénovées. Sans oublier l’important carrefour reliant ces deux rues avec la rue du Puits communal et celle de la Montagne."

De fait, durant près d’un mois, les ouvriers s’attelleront à la remise à neuf de la route. Au programme : remplacement du revêtement routier, mise à niveau des chambres de visites et redressement des filets d’eau enfoncés, ainsi que différentes bordures de contrebutage. "Pour le Puits communal, le coût des travaux s’élèvera à 103.385 euros", ajoute Julien Fanuel.

Et si les chiffres peuvent paraître importants, la commune en profite pour expliquer que la rénovation des voiries fait office de priorité. "À Farciennes, cela faisait une vingtaine d’années que plus rien n’avait été fait à ce niveau. Évidemment, les nids-de-poule et autres trous étaient résorbés. Toutefois, cela n’était que provisoire. Les rustines ne fonctionnent qu’un temps. D’autant que les routes se dégradent avec le temps. Ce sont les voitures qui en pâtissent."

Par ailleurs, l’administration communale n’est pas la seule à voir les travaux d’un bon œil. Pour les clubs sportifs occupant le hall, la remise à neuf des voiries représente un atout.

"Pour nous qui recevons des clubs de toute la Belgique, en termes d’image de marque, avoir une rue flambant neuve est important", analyse Olivier Chausteur, président du club de volley local, un des principaux locataires du hall sportif. "C’est une excellente nouvelle pour l’ensemble des clubs farciennois."

Enfin, la rue de la Montagne n’est pas oubliée. Dans les prochains mois, elle connaîtra également un coup de neuf. Ce qui marquera la fin d’un copieux chantier. Pour le plus grand bonheur du millier d’habitants du quartier et de leur véhicule.


Hugues Bayet (PS), b ourgmestre:  "Une nouvelle étape"

"À Farciennes, la rénovation de la rue du Puits communal représente une nouvelle étape dans la revitalisation du quartier. Dans ces lieux, nous avons déjà remis à neuf la rue Destrée, la rue Ste-Anne et le carrefour reliant les rues du Puits communal, Ste-Anne, Destrée et de la Montagne. L’ultime phase des travaux concerne, quant à elle, la réhabilitation de la rue de la Montagne. Ce dernier chantier débutera d’ici quelques semaines, dans le courant du mois de mai."