Pour le premier échevin, il faut réorganiser le fonctionnement des salles et des clubs.

C’est une grande décision pour le sport fleurusien que s’apprêtent à prendre les autorités communales de Fleurus. C’est le premier échevin en charge du sport, Galoul Maklouf (Défi), qui souhaite revoir en profondeur l’organisation des clubs et l’occupation des différentes salles de sport mises à la disposition des nombreux clubs de l’entité.

Actuellement c’est l’ASBL Fleurusport qui gère les infrastructures sportives. Celles-ci sont composées de 3 salles de sport, 1 bassin de natation, une plaine des sports et différents terrains de foot. Avec pour mission de, non seulement, favoriser le sport pour tous sur le territoire fleurusien, mais aussi de participer au renouveau de la ville.

"Nous voulons que les choses soient remises à plat d’une manière claire. En effet, nous avons constaté qu’il était souhaitable de revoir les grilles horaires de certains clubs et l’occupation des différentes salles de sport. Il existe des clubs fantômes qui réservent des plages horaires mais n’occupent pas les salles à l’heure réservée. Nous devons tous nous mettre autour de la table pour proposer des solutions réfléchies favorisant la pratique d’un sport. À côté des clubs de l’entité, nous avons aussi pour mission de permettre aux élèves de l’entité de disposer de nos salles ainsi que de la piscine dans les meilleures conditions. Ce n’est pas normal que l’occupation des salles ne soit pas optimalisée. Une salle occupée à moitié ou au 2/3 est pourtant chauffée et éclairée en totalité."

La communication de l’échevin des sports est destinée à apaiser les esprits et éviter les rumeurs non fondées. "Nous voulons vraiment rationaliser l’utilisation des salles afin que, lors d’une réservation récurrente, les infrastructures soient utilisées au maximum de leur capacité en évitant l’inoccupation partielle des terrains. L’objectif est de libérer des créneaux horaires. Un autre travail consiste à mettre à jour l’ensemble des conventions d’occupation des salles des clubs liés à l’ASBL Fleurusport afin d’avoir un meilleur retour et d’être plus proche de la réalité du quotidien des clubs. Il est aussi prévu de procéder à l’inventaire des capacités des salles, des buvettes et autres locaux accueillant les sportifs."

Grâce à cet état des lieux, les autorités communales pourront travailler à un meilleur recensement des sportifs fleurusiens fréquentant les infrastructures sportives de même que la consommation énergétique des salles et le respect du matériel mis à disposition. L’échevin insiste sur la nécessité de prendre en compte l’ensemble des clubs et de mettre fin à certaines pratiques favorisant de manière non fondée certains clubs. "Repenser le fonctionnement limitera le départ de clubs qui paient des salles hors de la commune alors que nous pouvons leur mettre à disposition gratuitement des salles et des terrains avec une meilleure organisation."

Ce désir de nouvelle organisation arrive alors que la plaine des sports comprenant une piste d’athlétisme flambant neuve sera inaugurée en mars prochain.