La concertation sociale chez Engie-FABRICOM SUD avait abouti en janvier 2021 à la mise en place de procédures établies et validées avec la direction afin d’éviter les licenciements abusifs et pour garantir le respect de tous les travailleurs, dans le cadre d’un management des ressources humaines.

Pour y parvenir, la direction et les organisations syndicales de FABRICOM SUD souhaitaient que toutes les parties prenantes soient impliquées et actives dans le processus décidé. Ces procédures ont été signées tout récemment par la Direction. La décision a été prise de les annexer aussi au Règlement de Travail des ouvriers comme des employés. Ce document devait permettre une démarche plus humaine et positive, il définit les rôles que chacun doit respecter.

Mais, ce jeudi 11 février, tout a été bafoué et le travail positif des délégations du personnel mis en miettes. Les délégués syndicaux ont appris que la Direction renierait ses engagements et qu’elle ne respecterait pas sa signature. Trois employés (dont 1 cadre) et trois ouvriers seront licenciés sans appliquer ce qui est prévu dans cette convention. La direction a délibérément rompu la paix sociale.

A la sortie de ce week-end de Saint-Valentin, le climat et les relations sont très éloignés du grand amour chez Engie-FABRICOM SUD. Une réunion a été programmée ce lundi.