C'est une avancée dans la transition énergétique que s'apprête à réaliser la ville de Fleurus. Son but, devenir une "Ville Etape" pour les véhicules à carburant alternatif notamment en installant des bornes de recharges à différents endroits stratégiques de la Ville.

La finalité de ce projet est double. D'un côté, Fleurus souhaite participer localement aux politiques liées à la transition énergétique (Européenne, nationale, régionale) et répondre aux enjeux concernant les changements climatiques en favorisant l’usage de véhicules électriques ou fonctionnant au gaz naturel et en réduisant les émissions de gaz à effet de serre liés notamment au secteur du transport. D'un autre côté, renforcer les projets revitalisation urbaine en cours en lien notamment avec la transformation du centre-ville et le développement de son attractivité.

Pour les autorités locales, il est évident que Fleurus se lance un tel challenge. La Ville possède une position géographique très particulière à la jonction des 3 provinces : de Hainaut, de Namur et du Brabant Wallon ainsi qu'une position proche des grands axes routiers que sont la E 42, l'A 54;la N 29 et la N 567 . Elle est également la principale porte d’entrée du Hainaut en venant de Namur et lui permet de se positionner sur les axes Charleroi-Namur et Charleroi-Gembloux. Son attractivité économique constitue aussi un atout de taille. La ville bénéficie également d’importants atouts en termes de mobilité : le développement en cours d’un pôle multimodal autour de la gare SNCB et 3 réseaux TEC qui se croisent sur le territoire.

Ce projet de « Ville étape » doit se faire en étroite collaboration avec IGRETEC. Dans le cadre du Plan de Relance de la Wallonie, le Gouvernement wallon a mis en place un programme visant le déploiement de 4000 bornes de rechargement pour véhicules et vélos électriques sur le domaine public par les pouvoirs locaux. Dans ce cadre, les Agences de développement territorial dont IGRETEC se sont vues confiées un rôle de "facilitateur" auprès des villes et communes pour sa mise en œuvre sur le territoire wallon.

La mission d’IGRETEC est prévue sur 4 années et comprend deux phases. La première est destinée à la réalisation d’une cartographie stratégique identifiant les zones propices à l’implantation des bornes. Ces bornes électriques visent le domaine public et les zones d’activités (culture, loisirs, sports, …). La deuxième est à trouver du côté de l’accompagnement des villes et des communes afin d’initier un marché de concession destiné à sélectionner un opérateur dont le rôle sera de déployer, gérer et exploiter les bornes.

Plusieurs démarches en ce sens ont déjà été initiées. Actuellement, un marché est en cours suite à un subside de 75.000€ reçu dans le cadre d’un appel à projet POLLEC. Ce subside permettra, dès 2022, l’installation de bornes de recharges pour voitures et vélos électriques en différents endroits du centre-ville. Ce marché a pour objectif l'aménagement de l’espace d’accueil des véhicules et vélos, l'installation de 5 bornes de recharge pour véhicules électriques et l'installation de 6 bornes de recharge pour vélos électriques.