La commémoration du bicentenaire de la bataille de Waterloo coûte 66.000 euros.

Le 16 juin dernier, Napoléon était de retour à Fleurus, dans le cadre de la commémoration du bicentenaire de la bataille de Waterloo.

À Fleurus, l’empereur français est régulièrement mis en avant. Effectivement, après sa victoire sur les plaines de Ligny, Napoléon passait la nuit à Fleurus, dans le Château de la Paix. Le lendemain, l’empereur prenait la route de Waterloo, pour une bataille décisive.

Visiblement, les festivités du mois de juin sont en-dessous des espérances fondées par la commune.

Ne serait-ce qu’au niveau financier où les chiffres parlent d’eux-mêmes. "Nous avions tablé sur un budget de 144.000 euros", explique Francis Lorand (PS), échevin des Finances. "Or, les dépenses totales ont coûté 96.000 euros. Au niveau des recettes, nous estimions que ces dernières pouvaient se rapprocher de 87.000 euros. Là aussi, nos estimations ont dû être revues à la baisse puisque nous n’avons que 30.000 euros de bénéfice."

Ce qui amène, pour cette expérience, à un mali de 66.000 euros. Pour ne rien arranger, la visite du château, initialement prévue du 22 mai au 15 septembre, s’est interrompue le 3 août. "Faute de personnel", justifie l’échevin.

"Si les visiteurs ont été moins nombreux que prévu, force est de constater qu’ils ont apprécié la qualité de notre travail", ajoute Laurent Fauville, de l’office du tourisme.

"Nous avons tenté de rendre les lieux aussi proches que ce qu’ils étaient par le passé. Nous avons, par exemple, fait disparaître toute trace d’électricité et remplacé les lampes par des candélabres."

En ce qui concerne l’aide financière, seul le ministre Paul Furlan a octroyé un subside de 25.000 euros, tandis qu’ORES s’est chargé d’éclairer, à la manière de l’époque, le château. Les sponsors n’ont, quant à eux, pas répondu présents.

"Soulignons également l’absence de communication, de la part de la commune de Ligny. Cette dernière proposait une reconstitution de la bataille", relève Francis Lorand. "Nous avons, sans cesse, mis en avant nos confrères en faisant la promotion de leur bataille. De leur côté, rien n’a jamais été fait. Nous espérions recevoir la pareille, qu’ils incitent leur public à venir contempler l’arrivée de Napoléon à Fleurus."

Au niveau des visiteurs, 400 spectateurs ont assisté au retour de l’empereur au château. "Le site web de la commune proposait également une diffusion en directe. Là aussi, 400 personnes ont suivi la mise en scène derrière leur PC."

Par ailleurs, 1.500 curieux se sont rendus au Château de la Paix, afin de prendre part à sa visite guidée, ainsi que celle de la chambre de Napoléon. "La chambre restera en état. Mieux, avant de relancer les visites, nous comptons investir dans de nouveaux éléments décoratifs, comme le lit-parapluie de l’empereur."

La réouverture est prévue pour le 26 juin, à l’occasion des Dimanches de l’Histoire.