Charleroi

En travaillant pour leur commune, les jeunes sont responsabilisés.


Ils étaient douze à avoir été sélectionnés parmi une quarantaine de candidats pour participer à l’édition 2019 d’“Été solidaire, je suis partenaire”. Le projet initié par la Région Wallonne et relayé par bon nombre de communes wallonnes consiste à offrir la possibilité à des jeunes de travailler pour leur commune afin de réaliser des travaux d’utilité publique ou rendre service à la population, principalement aux personnes isolées ou en difficulté.

À un tarif horaire de 6 euros de l’heure, les jeunes peuvent enchaîner 10 jours de travail. Si les salaires sont pris en compte par la Région Wallonne, la commune de Fontaine a, de son côté, alloué une somme de 1.700 euros afin d’équiper les jeunes et de leur fournir le matériel de sécurité adéquat.

“Outre le fait de rompre l’isolement nous souhaitons que les jeunes évoluent dans leur quartier et travaillent ensemble afin d’embellir l’espace public par exemple”, explique Selma Cicek, encadrante du projet. “En étant sur le terrain ils peuvent se rendre compte de la réalité du monde du travail et de l’importance de travailler ensemble au bien-être commun.”

Si les jeunes ont pu aller aussi loin dans leur projet c’est grâce au soutien des autres services communaux dont le service environnement de la ville ainsi que d’autres opérateurs socio-culturels de l’entité.

Parmi les projets menés à bien, il y a le désherbage des cimetières, le ramassage de déchets sur la voie publique et la récolte de matériel scolaire au bénéfice d’une centaine d’écoliers.