Ce 17 juillet aura lieu l'opération « Vis mon village ». Répondant à un appel à projet de la Fondation Roi Baudouin,lLe projet initié par le Centre Culturel, soutenu par la Ville de Fontaine-l'Evêque, le Département des Travaux et Cadre de vie de la Ville, le Plan de Cohésion sociales, l'AMO Pavillon J et le PCDN consiste à rassembler des Wespiens, des artistes fontainois et des jeunes afin de revaloriser deux sentiers par le biais d'une balade culturelle de 2 kilomètres.

Concrètement, après une réhabilitation des sentiers par les jeunes de l'entité dans cadre d'Eté solidaire, le public pourra découvrir des œuvres réalisées par des artistes locaux.

Pour son inauguration du 17 juillet les organisateurs ont décidé de prolonger la balade de 3 kilomètres. "Sur cette distance, il sera possible de participer à des activités ludiques et surprenantes," explique Lorraine Demoulin, présidente du Centre Culturel.

Outre la visite du village de Wespes, le projet se veut être une opération de redynamisation du village. "Avec l'année compliquée que nous avons vécu, cela constitue un moyen de retisser du lien entre les habitants," poursuit Emmanuelle Caron, coordinatrice du Centre Culturelle.

De son côté, Michel Siciliano, Echevin de la culture, se réjouit de la reprise des activités culturelles vecteur de sociabilisation et de partages.

Au programme : des sculpteurs, des peintres et autres conteurs proposeront des haltes et es découvertes à un public pouvant s'inscrire aux visites guidées ou libres.

Ce projet se voulant collaboratif permettra aux jeunes du PCS et de l'AMO d'exposer une œuvre réalisée dans le cadre du projet "Tous contre le racisme". Ils soutiendront la revalorisation des sentiers avec le soutien des Wespiens et du service travaux de la Ville. Les jeunes présenteront également un géocaching destiné à vivre une balade ludique et seront, pour l'occasion de l'inauguration, les guides du jour.

Rendez-vous est donc fixé le 17 juillet de 13h à 18h à Wespes. Pour ceux qui ne pourraient s'y rendre, la balade restera accessible dans sa configuration de 2 kilomètres.