L'augmentation actuel du nombre de cas de Covid-19 avérés est en forte hausse.

Dans notre région, C'est Fontaine-l'Evêque qui est en tête d'un classement bien triste, celui du nombre de cas de covid sur 100.000 habitants.

Toutefois, ce classement est à prendre avec des pincettes. Si on compte 802 cas sur 100.000 habitants leur nombre réel est des 143 à cause du nombre de cas découverts dans un des homes de l'entité.

Concerné par cette augmentation, le bourgmestre, Gianni Galuzzo (PS) se dit préoccupé par la situation et décidé à combattre cette augmentation inquiétante.

Pour ce faire et au vu des différentes dispositions destinées à lutter contre cette hausse, le bourgmestre souhaite plus de cohérence dans les actions. "Nous avons régulièrement des réunions avec le gouverneur et les autres bourgmestres. Lors de ces réunions, nous échangeons beaucoup afin que les autorités adoptent des mesures plus homogènes et cohérentes entre les communes. Je m'interroge à savoir si dans notre situation il n'est pas préférable que les décisions viennent d'un échelon supérieur."

Afin de comprendre son point de vue, Gianni Galluzzo retrace l'historique des décisions. "Au début de la crise, les mesures étaient prises notamment par le CNS. Quand la situation s'est améliorée, une latitude a été donnée à chaque bourgmestre pour prendre des mesures intra muros mais nous étions dans une situation plus confortable avec des chiffres tendant vers la baisse. Maintenant, quand on voit l'augmentation exponentielle des cas et les mauvaises statistiques, je me demande si au-dessus on ne pourrait reprendre la main sinon nous allons nous retrouver dans une situation ingérable et cela sera d'autant plus compliqué pour le citoyen de comprendre et de respecter les mesures. Par exemple, il ne faut pas que Fontaine adopte une mesure et que dans une ville voisine cette mesure ne soit pas d'application également."

Ce mardi, le collège se réunissait afin de discuter de l'avenir dans la cité des cloutiers.

Après en avoir discuté, le Collège des Bourgmestre et Echevins a décidé de ne plus autoriser les fêtes sur tout le territoire communal. "Nous n'autoriserons plus les festivités jusqu'au 30 novembre dans un premier temps. Tous les événements festifs et culturels sont annulés. Il n'y aura pas Fééries de Noël ni de marche d'Halloween mais cela a déjà été décidé. Nous avons également dû refuser toutes les demandes des associations. Nous ne pouvons pas gérer au cas par cas."

Même s'il prend des mesures sur sa commune, Gianni Galluzzo, tout comme d'autres bourgmestres, insiste sur l'importance de la prise de position des instances supérieures.