L'arrêt des activités culturelles et sportives a permis aux parents d'enfants de moins de 12 ans de s'orienter vers de nouvelles activités. Parmi celles-ci, il y a le codage.

A Fontaine-l'Evêque on a eu le nez fin puisqu'en plus des stages de codage, il y a le Coderdojo.

Tous les mois, les enfants se retrouvent au Point 9 à Fontaine afin d'y apprendre les rudiments du codage. "On apprend à coder à des enfants âgés de 7 à 18 ans. Pour les plus petits c'est une chouette expérience car bien souvent, ils n'ont jamais utilisé de souris ou un ordinateur. Pour des jeunes qui sont habitués à des téléphones et des tablettes, cela constitue une première approche ludique," explique Véronique Ben Moussa, l'une des coaches bénévoles du Coderdojo.

Au programme des séances, beaucoup d'expérimentations suivant le niveau et l'âge des participants. "L'une des démarches est de proposer aux enfants de devenir acteurs et plus simplement consommateurs. Cette façon de procéder leur apporte une manière de penser spécifique, une logique particulière. Cela demande plusieurs compétences comme se concentrer, savoir lire une instruction et l'appliquer."

Outre les expériences, le but est de mettre en avant le fonctionnement de certains appareils comme un thermomètre électronique ou un petit jeu. Plus qu'un hobby ou un passe-temps, il est aussi possible que ces séances encadrées éveillent des vocations. "L'apprentissage par le jeu permet de mettre des éléments en avant. Certains enfants ont le sentiment de se sentir super puissant car ils commandent des machines et résolvent des problèmes. C'est aussi une excellente occasion pour développer des projets de groupes. Même si nous sommes des passionnés, nous, les bénévoles encadrants, nous ne connaissons pas tout c'est pourquoi il est intéressant de savoir chercher une information."

Le Coderdojo est une organisation mondiale qui a d'abord percée en Flandre pour se retrouver aujourd'hui dans notre région. Il est possible d'en trouver à Charleroi, à Gosselies, à Roux, à Gilly et depuis 2018 à Fontaine.

Si les activités restent suspendues pour les plus de 12 ans, des séances sont proposées à distance.