Les autorités communales de Fontaine-l'Evêque accueillent avec stupeur la décision du Directeur Hainaut de BNP Paribas-Fortis de fermer leur agence située à la Place de la Wallonie à partir du 1er août.

Cette décision est d'autant plus difficile à accepter qu'il était déjà question, la semaine dernière, de fermer l'agence ING de la route de Mons dès le 1er juin. "Nous sommes extrêmement choqués par cette décision prise de manière unilatérale, qui contrevient au principe même de service d'utilité publique et de responsabilité sociale des entreprises bancaires. Ce choix risque d'aggraver encore plus la fracture numérique et de fragiliser de nombreux citoyens, notamment les personnes qui ont des difficultés de mobilité et les personnes plus âgées," nous communique-t-on.

Afin de pallier les disparitions successives des agences bancaires, le Collège Communal a décidé de mettre en place des actions dans les semaines prochaines. Parmi ces actions on trouve le dépôt d'une motion. La Commune souhaite également ouvrir le dialogue avec les commerçants et les maraîchers. Le but étant de trouver des solutions face à la difficulté de recours au cash et les informer au mieux des alternatives de payement.

Il est aussi question de renforcer les Espaces Publics Numériques afin de lutter contre la fracture numérique et "le décrochage bancaire" tant pour les personnes fragilisées que les aînés. Pour réaliser cela, des modules de formations sur les outils digitaux bancaires seront mis en place.

Une réflexion doit aussi se faire quand l'adaptation des services d'aide à la mobilité notamment pour les personnes à mobilité réduite mais également pour les personnes ne possédant pas de véhicule.

Une concertation est aussi envisagée avec B-Post situé dans le centre ville pour permettre un accès large et adapté aux distributeurs de liquides.

"Concernant la diminution des bancontacts, nous avons d'ores et déjà interpellé le consortium "BATOPIN", associant les 4 grandes banques du pays (Belfius, BNP Paribas Fortis, ING et KBC) pour connaître leurs intentions en manière de réseau de distributeurs automatiques dans le bassin de Fontaine-l'Evêque (obligation qui leur incombe d'assurer des points de retrait tous les 5 km)."