Le résultat du budget 2022 arrêté au Conseil communal de ce 23 décembre 2021 présente un résultat positif de 3.386 euros, autant dire un budget à l’équilibre, et ce, pour la septième année consécutive.

Pour les dépenses ordinaires :

A) Personnel

Augmentation de 0,65% (soit 62.994 €) par rapport au budget initial 2021.

Cette augmentation se justifie notamment par la prévision de l'index des traitements (10 mois sur 12).

Un plan d'embauche intégrant les futurs engagements à pourvoir suite à un audit organisationnel sera élaboré pour le premier trimestre 2022 et sera formalisé par la première modification budgétaire de l'exercice.

La cotisation de responsabilisation établie sur base des prévisions transmises par le Service Fédéral des Pensions est la principale source d’inquiétude pour l’avenir. Elle s’élève à 420.397 € en 2022 et plafonnera à 1.119.176 € en 2027.

Etant donné l'impact important de ces cotisations sur les finances communales, la Ville établit une projection visant à tendre vers 5 nominations par exercice afin de réduire lesdites cotisations.

Un montant de 50.000 euros a été prévu pour assurer un suivi des conclusions de l’audit organisationnel réalisé par la société BDO et présentée au Collège et au Comité de Direction de la Ville le 14 décembre dernier.

B) Fonctionnement

Augmentation de 5% (soit 180.959 €) par rapport au budget initial 2021 .

Cette augmentation se justifie notamment par les éléments suivants:

  • Inscription d'un crédit de 30.000 € afin de pourvoir aux prestations techniques de tiers aux bâtiments (électricité, toiture, peinture,…).
  • Inscription d'un crédit de 40.000 € afin de pourvoir aux réparations ponctuelles de voirie par une société.
  • Inscription d'un crédit de 66.000 € afin de pourvoir à l'audit de rénovation pour les bâtiments privés, dont un subside de 80% est alloué pour ce projet.
  • Le crédit relatif à l'intervention de la Ville dans les classe de neige et classes vertes est revu à 45.000 €. En effet, sous réserve de l'évolution de la crise sanitaire, il est prévu d'organiser des classes de dépaysement sur le territoire.
  • Inscription d'un crédit de 50.000 € afin de pourvoir au nettoyage des avaloirs par une société.
  • Majoration de 10.000 € afin de revoir à 80.000 € le crédit relatif à l'entretien des espaces verts par une société (par une entreprise de travail adapté).
  • Un crédit de 50.000€ relatif aux dépenses de fonctionnement liées au COVID est maintenu. Ce crédit pourra être affiné suivant l'évolution de la crise sanitaire lors des modifications budgétaires de l'exercice.

C) Transferts

Diminution de 2% (soit 193.737 €) par rapport au budget initial 2021.

Cette diminution s'explique principalement par la dotation allouée à la Zone de secours Hainaut-Est. En effet, on constate une diminution de 155.480 € suite à la reprise de financement par la Province, à concurrence de 40% de la part communale nette.

Concernant les dotations allouées à la Zone de Police et au CPAS, elles ont respectivement été indexées de 2%.

D) Dette

Augmentation de 5% (soit 107.379 €) par rapport au budget initial 2021.

On constate une augmentation suite à l'actualisation des charges des emprunts contractées (intérêts + amortissements) auprès de organismes financiers, ainsi que la prévision des intérêts des nouveaux emprunts à contracter en 2022 pour financer les projets inscrits à l'extraordinaire.

Pour les recettes ordinaires :

A) Prestation

Augmentation de 6% (soit 52.519 €) par rapport au budget initial 2021.

Cette augmentation s'explique par divers éléments tels que:

  • La location des salles communales: les prévisions avaient été diminuées en 2021 suite au Covid. Pour 2022, les prévisions sont revues suivant une situation "normale". C’est sans doute un peu optimiste vu la crise sanitaire qui perdure.
  • L'intégration de l'index (juin 2022) pour les locations de bâtiments.
  • L’Intervention des parents dans les classes de dépaysement.

B) Transferts

Augmentation de 2% (soit 458.193 €) par rapport au budget initial 2021.

Cette augmentation se justifie par :

  • Dotation du fonds des communes: augmentation de 577.782 € par rapport au budget initial 2021.
  • Additionnels au précompte Immobilier : augmentation de 112.435 € par rapport au budget initial 2021.
  • Additionnels à la taxe véhicules automobiles : augmentation de 27.447 € par rapport au budget initial 2021.
  • On notera toutefois une diminution aux additionnels à l'impôt des personnes physiques (IPP) de 112.741 € par rapport au budget initial 2021 (effet Covid).
  • Le présent budget intègre la réforme APE votée au parlement Wallon le 10 juin 2021, laquelle entre en vigueur le 1er janvier 2022. A cet effet, la recette est inscrite sur l'article ad hoc.

C) Dette

Situation inchangée par rapport au budget initial 2021.

D) Prélèvement

Diminution de 100% (soit 417.759€) par rapport au budget initial 2021. Cette diminution s'explique par les différentes provisions constituées en 2021 (COVID, cotisation de responsabilisation).

En 2022, aucune provision n’est constituée, du moins pour l’instant.

Pour les dépenses extraordinaires :

Diminution de 16% (soit 1.561.484 €) par rapport au budget initial 2021.

Cette diminution s'explique notamment par le projet relatif aux travaux du site Saint-Vaast, où un crédit de 4.800.000€ était inscrit. Le marché a d'ailleurs été attribué et la totalité du crédit a été engagé à cet effet. Les travaux avancent bien sur ce chantier.

D'autre part, le présent budget intègre des nouveaux projets ainsi que le report de certains projets inscrit au budget 2021.

Pour les nouveaux projets :

Achat du bâtiment anciennement BNP Paribas : 350.000 €

Entretien ordinaire de voirie: 400.000 €

Travaux d'amélioration énergétique des écoles via Renowatt, à savoir Carpin, Bienfait et 3 Bonniers: impact global de 3.236.212 €. Ces travaux permettront de réaliser des économies d'énergies importantes. De plus, ces projets font également l'objet de subsides.

Pour les reports, on notera le report du projet Amélioration et réfection de voirie dans le cadre du Plan d'investissements PIC 2019-2021 pour 1.800.000 €.

Pour les recettes extraordinaires :

Transferts

Diminution de 43% (soit 1.465.657 €) par rapport au budget initial 2021. Cette diminution importante s'explique par le projet relatif aux travaux du site Saint-Vaast inscrit au budget 2021, pour lequel une subvention de 2.981.244€ était budgétisée.

Ce budget intègre également plusieurs subventions dont 1.704.191€ pour les travaux d'amélioration énergétique des écoles via Renowatt.

Dette

Diminution de 9% (soit 439.616€) par rapport au budget initial 2021.

Malgré cette diminution pouvant se justifier par le projet Saint-Vaast où la part financée par emprunt en 2021 s'élevait à 1.818.756 €, on constatera également l'inscription de plusieurs projets conséquents financés par emprunt tels que :

  • Amélioration énergétique et réfection de voirie dans le cadre du plan d'investissement PIC 2019-2021: 810.091 €
  • Entretien ordinaire de voirie 2022: 400.000 €
  • Travaux d'amélioration énergétique des 3 écoles via Renowatt: 1.532.022 €
  • On notera également, la réinscription des emprunts non contractés en 2021 pour financer les projets antérieurs : impact global de 1.091.868 €.

Suivant ce budget, la balise des investissements est déjà consommée à hauteur de 94%. Or, il reste encore deux exercices budgétaires à couvrir. La priorisation des futurs projets à pourvoir pour ces deux exercices est fortement recommandée, afin d'éviter une consommation totale avant le terme de législature empêchant le financement des derniers travaux budgétaires à pourvoir.