Charleroi

Un collectif citoyen prend en charge les petites pannes.


Eric, Daniel et Alain sont 3 retraités qui ont décidé de s'investir pour les autres. Au sein de la maison des jeunes Case Départ à Forchies, ils ont trouvé un endroit où proposer chaque 4ème lundi du mois un espace pour procéder à de petites réparations d'électroménagers courant de type percolateurs, aspirateurs, moules à gaufre, grille pain mais aussi des machines à coudre et des ordinateurs. L'ensemble des services est gratuit même si chacun peut donner selon son appréciation.

Ces trois passionnés de bricolages se sont lancés dans l'aventure afin de bien sûr créer un tissu social mais aussi pour lutter contre une certaine forme de consommation qui vise à jeter systématiquement le matériel hors d'usage. Avec Daniel 72 ans électricien, Alain 69 ans informaticien et Eric 62 ans ingénieur industriel et leur détermination à s'investir, il n'a pas fallu longtemps pour que le rendez-vous mensuel fasse salle comble.

Alors qu'ils n'en sont qu'à leur troisième séance, ils comptent plus d'une trentaine d'interventions par séance. "Au départ, cela provient d'une initiative citoyenne visant à créer une monnaie locale. Pour se faire il faut étoffer les commerces locaux ainsi que les petits services. On a descendu d'un cran pour créer un phénomène de transition pour arriver à cette monnaie. C'était fondamental de venir s'établir à la maison des jeunes parce que nous espérons avoir des jeunes dans les équipes de réparateurs", explique Eric. "Même si notre savoir nous permet de réparer pas mal de choses nous aimerions avoir un taux de dépannages encore plus important mais il y a certains appareils qui sont plus compliqués à cause de l'électronique microscopique."

Même si Eric ; Daniel et Alain forment le noyau de l'équipe de Forchies, ils peuvent compter sur l'appui de leurs amis de Lobbes. Chacun apportant dès lors sa spécialité.

Pour la troisième édition du Repair Café, les organisateurs ont eu l'idée de réparer les vélos des enfants et adultes du quartier et au-delà. Cette matinée est l'occasion de créer des synergies entre les différents services de la ville de Fontaine-l'Evêque comme la maison des jeunes et le Plan de Cohésion Sociale. Afin de remettre en états de marche les vélos, ce sont André, Tony et Michel, 3 autres pensionnés qui sont venus prêter main forte. Bien que bons bricoleurs, l'équipe bicyclette met en pratique les cours de réparation vélo qu'ils suivent à l'école industrielle de Thuin.

Pour connaître les repair café à proximité, www.repairtogether.be.