Charleroi La cinquième édition a fait le plein au palais des beaux-arts.

Près d’un milliard et demi d’investissements : le cinquième forum immobilier de Charleroi Métropole organisé par le comité de développement stratégique d’Igretec en partenariat avec la conférence des bourgmestres de la zone a fait le plein ce jeudi au palais des beaux-arts.

Plus de mille participants s’y sont retrouvés, trois fois plus qu’il y a deux ans, selon le député-bourgmestre de Thuin Paul Furlan qui préside la conférence. Le signe sinon d’un renouveau, du moins d’un regain d’intérêt pour une région en perte, voire en panne d’attractivité. "C’est aussi une formidable opportunité pour les 29 communes de ce vaste territoire qui peuvent entrer en dialogue avec des promoteurs privés. Dans le contexte budgétaire difficile qu’elles traversent, les partenariats de ce type ouvrent des voies intéressantes", observe Furlan. Parmi une soixantaine de micro et grands projets recensés sur neuf communes (Charleroi, Châtelet, Courcelles, Farciennes, Fleurus, Les Bons Villers, Beaumont, Thuin et Sivry Rance), dix ont fait l’objet d’un focus en matinée.

Pour Thuin, Furlan a présenté les projets de la demi-Lune et du chantier naval Michot. D’autres mayeurs lui ont emboîté le pas, notamment Caroline Taquin (MR) pour Courcelles, Loïc D’Haeyer (PS) pour Fleurus ou Jean-François Gatelier (CDH) pour Sivry-Rance. Sept opérateurs et institutions ont aussi exposé leurs projets, dont l’intercommunale Igretec. Agence du développement économique de Charleroi Métropole, elle gère aujourd’hui 21 parcs d’activité et plus de 67 000 mètres carrés de bureaux, ateliers, laboratoires et halls relais. Pour répondre aux besoins d’expansion, de nouveaux sites ont été mis en œuvre à Jumet près de l’ancien terminal de l’aéroport, à l’Ecopole (Farciennes) et dans le Sud Hainaut. Il est aussi question d’agrandir le biopark.

Durant la journée , des conférences et ateliers thématiques ont permis d’appréhender la ville de demain. Dans la salle des congrès à l’étage, une expo immersive conçue par les Dirty Monitor était proposée aux visiteurs, pour les confronter aux grands projets de la zone : rénovation urbaine, aménagement de zonings ou de campus comme le Grand Hôpital de Charleroi (GHdC) à Gilly sur le site des Viviers, où une infrastructure de plus d’un demi-milliard est en chantier.

Des tables tactiles géantes étaient à leur disposition pour visualiser les programmes avec des modélisations et animations numériques.