Depuis février 2019, Sylvie a du mal à reprendre confiance en elle et à faire confiance aux autres à cause de Frédéric, son ex-compagnon. Ce dernier, accro à la boisson et aux jeux, a frappé Sylvie lorsqu’elle a débranché son ordinateur en pleine partie. "J’ai cru que c’était le dernier jour de ma vie. Il m’a poursuivi dans la cuisine", explique Sylvie, tellement apeurée lors des faits qu’elle s’est involontairement uriné dessus.

Déjà condamné à trois reprises par un tribunal pour des faits de violence sur ses précédentes compagnes, Frédéric risquait une peine de 4 ans de prison avec un sursis probatoire requise par le ministère public.

Frédéric jurait n’avoir rien fait et accablait l’attitude de Sylvie. "C’est un peu bizarre qu’une femme, soi-disant battue et étranglée, me téléphone le lendemain pour que je vienne récupérer mes affaires." Frédéric devra soigner sa dépendance à l’alcool et son penchant pour la violence pour respecter son sursis probatoire de 5 ans.