La mère de famille de 5 enfants aurait clairement pu éviter de comparaître devant la justice ce mardi matin. Le parquet lui avait proposé une médiation pénale. Mais Ganaëlle n’a pas daigné répondre à la procédure. Cette dernière n’a pas non plus estimé nécessaire de comparaître devant le juge Davio…

Ganaëlle a commis plusieurs vols à l’étalage dans les magasins Trafic et Carrefour Market de la région. Derrière ces agissements, il n’est pas question de difficulté financière. Au contraire, puisque Ganaëlle gagne plutôt bien sa vie grâce au CPAS, à une pension alimentaire et aux allocations familiales. Au total, ce ne sont pas moins de 2550 euros qui rentrent dans le portefeuille de la mère. « Elle paye, chaque mois, un loyer de 300 euros. On est clairement loin d’une situation financière difficile », confirme le substitut Vervaeren, plutôt irrité par le comportement de la mère.

À plusieurs reprises, sur une courte période, Ganaëlle a volé de l’alcool, des Playmobils, du maquillage et de la viande. Même une intervention policière ne suffit pas à la calmer. « Le 5 octobre 2019, elle a été surprise dans un Carrefour Market avant d’être retrouvée, quelques heures après, dans un Trafic. »

Pour enfin arrêter le comportement déviant de la mère de famille, une peine d’un an de prison a été requise par défaut. Cette dernière connaîtra son jugement le 22 juin prochain.