Durant trois ans, Geoffrey viole sa belle-fille, mineure d’âge au moment des faits, à Chimay. Les événements auraient d’abord commencé par des caresses sur la poitrine de la jeune fille, en dessous de son t-shirt. Le beau-père a été plus loin dans les attouchements, en caressant sa belle-fille sous sa jupe. Ensuite, il l'a pénétrée avec son doigt. Puis, il l’a violée.

Ce mercredi, le prévenu ne s’est pas présenté à son audience, à la sixième chambre correctionnelle du tribunal de Charleroi. Aucun n’avocat n’était là non plus pour assurer sa défense.

La procureur du Roi a réaffirmé les préventions à l’encontre de Geoffrey : viol sur une mineure de plus de 10 ans, attentat à la pudeur et rébellion envers la police. "La jeune fille s’est confiée à l’infirmière du centre PMS de son école, elle a dit qu’elle subissait des attouchements de son beau-père. Celui-ci quant à lui minimise les faits en déclarant que la mineure se venge parce que le couple refuse qu’elle fasse des sorties avec ses amis"

Le prévenu avait déjà été condamné en 2015 à deux ans de prison avec un sursis probatoire de cinq ans. Il avait, à ce moment-là, eu des attouchements envers une camarade de classe de sa belle-fille.

Le jugement sera rendu le 15 septembre.