Il y a de fortes chances que "Demain" n’ait qu’un seul candidat

Le mouvement "Demain", des écologistes de gauche, est plus grand que Gerpinnes seule, mais il reste de taille modeste, avec des candidats qui souvent ne forment pas des listes complètes.

À Gerpinnes, c’est Walter Mauro, 66 ans, connu pour s’occuper de l’ASBL Gerpinnes-Environnement et à l’occasion des petits-déjeuners Oxfam qui mènera la liste "Demain". Il y a d’ailleurs "une possibilité" que Walter Mauro soit seul sur sa liste, nous dit-on. Mais les 50 signatures citoyennes, obligatoires légalement pour former une liste, ont bien été recueillies, "et même dépassées !".

Impossible de joindre le candidat directement, mais la coordinatrice du Hainaut nous a apporté quelques précisions sur cette troisième liste, qui viendra donc concurrencer le CDH de Philippe Busine et la liste "Horizons" composée du MR, du PS et d’Ecolo. "On trouvait dommage qu’il n’y ait que deux listes à Gerpinnes, le CDH d’un côté, et tout le reste de l’autre. Puisque Demain se veut un mouvement vert, écologiste, et à gauche, on proposera des solutions durables, axées sur l’écologie et le socialisme. Si quelqu’un veut voter Ecolo mais est embêté parce qu’ils sont en cartel avec le MR, il aura désormais un autre choix."

Y aura-t-il une place pour Walter Mauro dans les urnes ? Il faudra récolter une base solide de voix pour espérer décrocher un siège : en 2012, le Rassemblement Wallon n’avait pas réussi à s’assurer une place dans le conseil avec 257 votes (3,10 %), et Ecolo avait assuré la sienne de justesse avec 652 votes (7.84 %).

Décrocher un siège risque d’être encore plus compliqué dans la configuration actuelle, où les deux "grosses" listes vont rendre le nombre de votes à récolter pour décrocher un siège d’autant plus important.