Le 17 juin dernier, à Morlanwelz, Gil a porté de nombreux coups à sa compagne : gifles, coups de poing, morsures, etc. Le quadragénaire s'est même permis de claquer la tête de son épouse au sol. « Ta place est au cimetière », lance Gil à sa compagne pendant qu’il se défoule.

Et ce n’est pas la première fois qu’il agit de la sorte. Pire, Gil a déjà écopé d’une condamnation en 2017 pour des coups et blessures sur… la même victime. La situation est jugée encore plus inquiétante lorsqu’on sait que Gil a suivi une formation pour la gestion de la violence.

« Qu’est-ce qu’il n’a pas marché ? », s’interroge logiquement le substitut Bury. Une suspension du prononcé n’est pas la meilleure solution, selon le parquet. Un sursis probatoire l’est davantage pour cesser toute consommation d’alcool. Jugement le 21 mai.