Charleroi

Les gilets jaunes ont, à nouveau, manifesté dans les rues de Charleroi ce samedi. 

Ils étaient plus de 200 selon les organisateurs. Le nombre de manifestants carolos resterait stable. Contrairement aux autres villes wallonnes, où la mobilisation faiblit.

Le cortège a démarré à 14 heures à la Place du Manège. Il s’est ensuite dirigé vers la gare en passant par le centre commerciale Rive Gauche avant de remonter vers la ville haute. La manifestation se voulait inclusive et familiale. Il n’y aucun incident majeur à déplorer malgré l’utilisation importante de pétards et de feux d’artifices.

Pour mieux faire passer leur message, plusieurs manifestants distribuaient aux passants des tracts récapitulatifs de leurs revendications. « Les attentes des gilets jaunes ont évolué depuis la naissance du mouvement » explique Noé Covolan, l’un de leur porte-parole à Charleroi. «Au départ ça ne concernait que le prix de l’essence. Mais aujourd’hui, nos revendications sont bien plus vastes. En créant une structure démocratique au sein des gilets jaunes, nous avons pu élire des porte-paroles dans chaque ville. Nous avons pu ensuite voter une charte de valeur qui réunit tous les gilets jaunes wallons. »

La baisse de la TVA sur les biens de première nécessité était au cœur des demandes de la manifestation. Tout comme l’instauration d’un RIC, un référendum d’initiative citoyenne. Ce dernier permettrait aux citoyens de directement révoquer des lois ou des élus via un vote populaire.